Animations, Expositions, Visites guidées, Marchés

PROGRAMME D'ANIMATION

Champs- Marchal, Mardi 19 Janvier 2021, 12 °C, Ensoleillé
Office de Tourisme Cantal - Sumène Artense
Office de Tourisme Cantal - Sumène Artense
Office de Tourisme Cantal - Sumène Artense
Office de Tourisme Cantal - Sumène Artense
LE-BOIS-DE-JANIAC
  • 6.588 km
  • 227m
  • 209m
  • 582m /775m

D- De Saignes, suivre la D30 en direction du Monteil sur environ 2km puis prendre à droite jusqu’à Mihlac. Le départ se situe au-dessus du four à pain (table de pique-nique). Descendre la petite route en passant devant le four.

1-     Prendre la piste de droite juste après le petit pont. Le sentier serpente jusqu’au ruisseau puis longe ce dernier en passant sous les roches de Milhac.

2-     Traverser le ruisseau à gué faire environ 300m puis, à la croisée des chemins, suivre à droite la piste qui chemine en lisère de bois.

3-     Légèrement avant de remonter, dans un large virage bifurquer à gauche sur un petit sentier forestier. Au bout d’environ 400m ce dernier descend de manière plus prononcée, obliquer à droite sur une sente qui rapidement traverse de gros blocs rocheux.

4-     Suivre en montant la piste forestière, passer le point de vue sur Saignes et les Orgues de Bort, puis remonter de nouveau au milieu de jolis hêtres pour rattraper le « chemin des arbres ». Suivre ce dernier jusqu’à la route (nombreuses bifurcations, bien suivre le balisage).

5-     Remonter la départemental sur 300m puis obliquer en direction de Ribes. Traverser le hameau et continuer tout droit pour rejoindre à nouveau la D30.

6-     Au carrefour prendre la direction de Milhac, faire 30m puis s’engager à droit sur une large piste qui rejoint le point de départ.

COMPLEMENT 

Bienvenue à Milhac

 

A plus de 700 m d’altitude, Milhac est installé sur les flancs d’un petit vallon, en bordure du plateau de Trizac. Ce dernier correspond à une vaste coulée basaltique appelée planèze, elle se termine ici par de remarquables falaises surplombant la vallée de la Sumène, on les nomme les roches de Milhac.

Protégé des vents du nord et arrosé par plusieurs sources, l’implantation du village est très ancienne. En effet, l’origine du nom Milhac signifie probablement le domaine d’Emilus, comme de nombreux noms de localité, avec la terminaison en –ac. Emilus étant vraisemblablement le propriétaire gallo-romain du lieu.

 

Au cœur du village, le couder rassemble tous les équipements communautaires. La fontaine joliment voûtée, abrite une source dont le trop plein se déverse dans des abreuvoirs en pierre. A côté se trouve une croix en pierre volcanique datée de 1826. On peut y voir un Christ en croix et une tête symbolisant la tête d’Adam. L’inscription INRI correspond aux initiales des mots latins : Jésus le Nazaréen Roi des Juifs. Les autres initiales sont difficiles à interpréter, les petits traits superposés symbolisent l’échelle de la passion.

Autres éléments importants du village : le four à pain et son fournil sont datés de 1849. Ils sont sûrement plus anciens. Jusqu’au milieu du XXème siècle, il était chauffé toutes les trois semaines à tour de rôle, par une personne du village, afin de cuire le pain de tous les foyers.

 

Avant de partir, PARCOUREZ LE VILLAGE.

L’ensemble des maisons et des bâtiments agricoles date du XVIIIème ou du XIXème siècle, période de prospérité et de développement du monde rural. Milhac possédait au début du siècle sa propre coopérative laitière.

Ces constructions sont faites en pierre volcanique avec de beaux exemples d’arc de décharge. Quelques décorations ou initiales ornent les linteaux de portes, leur signification est difficile car très liée à l’histoire de chaque famille.

Pierres en boutisse

Sur les pignons de certains bâtiments, vous aurez certainement remarqué ces pierres qui, bizarrement, dépassent du mur ; en voici l’explication.

De construction économique, la maçonnerie des murs est généralement faite de deux parements indépendants dont l’intérieur est bourré de blocs noyés dans un mélange de terre glaise et de chaux. Afin de s’assurer de la solidité d’une telle construction, les deux parements étaient régulièrement reliés entre eux par une grande pierre. L’épaisseur des murs s’approchant du mètre ou même le dépassant, on peut imaginer que la découverte et la pose de ces pierres présentaient des difficultés. Aussi, le maçon prenait-il soin de les faire dépasser du pignon montrant ainsi qu’il avait bien travaillé.

Traditionnellement, la mise en place de ces pierres était généreusement arrosée par le futur propriétaire.

Retour

Plats à emporter

           PLATS A EMPORTER

     

               

                                    Lac de Lastioulles le 9  janvier 2021

       lac de Lastioulles le 9 janvier 2021  lac de lastioulles    voeux

                                       Lac de la Crégut 12 août 2020 /  10 janvier 2021

                     Lac de la Crégut été / hiver

Jeu de l'Oie en Sumène Artense