La magie des Volcans

03/05/2021

Volcanisme, signe distinctif ! Le Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne compte quatre massifs et plateaux volcaniques : les Monts Dômes avec la célèbre Chaîne des Puys, le Cézallier, les Monts Dore et le Massif du Cantal ...

« Je suis venu en Auvergne au terme d’une quinzaine d’années à parcourir le monde en quête d’éruptions. Je sais aujourd’hui que si j’avais “fait mes classes” sur nos puys, j’aurais gagné un temps infiniment précieux ».

Haroun TAZIEFF, Varsovie, 1914-Paris, 1998
Extrait de la préface des Volcans d’Auvergne par Aimé Rudel, 1962

Une longue histoire volcanique

La nature très différente des événements volcaniques expliquent la diversité des paysages du Parc des Volcans d’Auvergne qu’ils ont façonnés.

 Dans le Massif central, le volcanisme est actif depuis 65 millions d’années et est étroitement lié à la tectonique de  l’Europe occidentale, née de la collision entre les plaques africaine et eurasienne.

La naissance des volcans d'Auvergne

C’est plus récemment, qu’a débuté l’activité volcanique dans le Parc des Volcans :

  • 13 millions d’années >>> les Monts du Cantal
    Plus vaste stratovolcan européen, les Monts du Cantal sont le fruit de multiples éruptions issues d’une même zone d’émission principale, d’où se sont échappées des coulées de lave formant des planèzes. Débutée il y a, puis ponctuée par quelques phases de repos, leur activité volcanique a duré 10 millions d’années pour se terminer il y a 3 millions d’années.
  • 8 millions d’années >>> le Cézallier
    Edifié sur un soubassement granitique très ancien, le Cézallier correspond à une vaste étendue basaltique de plus de 500 km² de superficie. Les éruptions y ont débuté il y a environ 8 millions d’années pour se terminer il y a seulement 110 000 ans. Le retrait des glaciers, il y a environ 12 000 ans, a laissé une série de dépressions humides dans lesquelles se sont développées des tourbières.
  • 3 millions d’années >>> les Monts Dore
    Le massif des Monts Dore est un stratovolcan d’une superficie d’environ 500 km². Commencée il y a 3 millions d’années, son histoire volcanique s’est achevée il y a 230 000 ans livrant les différentes entités paysagères actuelles : la caldeira (vallée de la Dordogne) et les massifs du Sancy, de la Banne d’Ordanche, de l’Aiguiller et Adventif.
  • 90 000 ans >>> Les Monts Dômes
    Nés de la dernière manifestation de la longue histoire volcanique du Massif central, les Monts Dômes sont des édifices volcaniques qui se sont érigés il y a - 95 000 ans pour les plus anciens et - 7 000 ans pour les plus jeunes, ce qui confère à la Chaîne des Puys une relative jeunesse.
    La dernière activité volcanique en France métropolitaine était dans les volcans d’Auvergne.

Un réveil possible ?

En Auvergne, les volcans sont considérés comme éteints. Mais la probabilité, certes faible, d’éruptions donnant naissance à de nouveaux volcans ne peut être totalement exclue.

Et l’Artense ?
Témoin de ce qu’étaient les autres régions naturelles du Parc avant les éruptions volcaniques, le plateau granitique de l’Artense date de l’ère primaire (-500 à -245 millions d’années). Profondément marqués par l’érosion glaciaire, les paysages de l’Artense  sont parsemés d’énormes rochers isolés, des blocs erratiques révélés par la fonte du glacier.

Un panel de formes éruptives

Le Parc naturel régional des Volcans d'Auvergne : une exceptionnelle collection de volcans issus de processus variés...

Les principales formes volcaniques que l'on peut observer dans le Parc se caractérisent par trois types d’éruptions volcaniques dites "mono-géniques" (c'est issues d’une seule et même éruption relativement brève à l’échelle géologique) :

Éruption de type effusif
donnant naissance aux cônes de scories

Engendrés par un magma fluide, ces cônes sont caractérisés par des coulées de lave et des cônes de projections. Le cône peut être à cratère simple, double ou emboîté.

Parfois, une coulée de lave emporte un morceau du cône, comme au Puy de la Vache (1167m). Le cratère est dit alors "égueulé".

Éruption de type explosif
donnant naissance aux dômes

Peu nombreux, les dômes sont engendrés par un magma acide et visqueux qui s’accumule et finit par obstruer la cheminée. Les gaz ne parvenant à s’échapper que par de terribles explosions provoquent les redoutables nuées ardentes.

Les puys qui ont été auparavant des puys explosifs sont la plupart du temps plus grands que les puys effusifs. Le puy de Dôme (1464 m) est un exemple typique de volcan explosif.

Éruption  "phréatomagmatique"
donnant naissance aux cratères d’explosion ou maars

Ces cratères résultent de la rencontre d’une nappe d’eau avec un magma ascendant. Le maar se forme lorsque la lave, en remontant à la surface, rencontre de l’eau superficielle, provoquant une violente explosion. Le cratère peut être occupé par un lac, un marécage ou parfois simplement comblé.

Le Gour de Tazenat illustre bien cette formation volcanique.

Les stratovolcans

Édifices volcaniques complexes, les stratovolcans se sont construits grâce à une multitude d’éruptions présentant une grande variété de laves et de formes éruptives pouvant s’étendre sur plusieurs millions d’années.

Cette construction implique l’existence d’un réservoir de grand volume, cycliquement réalimenté à partir d’un réservoir plus profond.

© Illustrations Parc des Volcans d’Auvergne